Fantômette

Publié le par Le Point de Suspension

Fantomette

Le costume de Fantômette est-il vraiment le déguisement de Françoise, collégienne ordinaire sans histoire le jour et justicière la nuit ? Finalement le lecteur n'en est jamais tout à fait sûr... tant l'auteur tente de semer le trouble dans son esprit. En tout cas, Ficelle et Boulotte, ses copines, ne se doutent de rien !

 

Petite Batgirl

En tout cas Fantômette est bel et bien une astucieuse jeune aventurière qui défend et aide les victimes et résout les mystères à la manière d'un Batman dont elle emprunte la cape et le masque. Et si personne ne la reconnaît ce n'est pas tant qu'elle est méconnaissable mais c'est surtout que les gens sont ainsi fait qu'ils ne soupçonnent jamais leur voisin de palier si gentil et si ordinaire d'être un super-héros ! C'est le même problème avec WonderWoman : tu lui enlèves ses lunettes, tu la fais tournicoter derrière un arbre et pof la secrétaire devient une super-héroïne ! Incroyable ! C'est comme si elle avait carrément changé de tête, de voix, de corps, de manière de se mouvoir, de tics, etc. Il y a toutefois quelques personnes (alliés ou ennemis) qui ne se laissent pas prendre au déguisement sommaire de F et savent parfaitement qui elle est dans le civil : Françoise Dupont, seulement une douzaine d'années au compteur, habitante de Framboisy, petite ville (imaginaire) de la Couronne Parisienne, dont les parents sont inexistants. Le journaliste "Oeil-de-lynx" est un des rares individus à savoir qui est Fantômette.

Au coeur de la nuit

Super héroïne mais sans supers pouvoirs magiques, Fantomette oeuvre toujours la nuit. Justicière à ballerines, loup noir et bonnet noir de lutin à pompon, cape noire et rouge, collant noir et tunique jaune poussin (pas super commode pour se fondre dans l'ombre), poignard à la ceinture. A la télé, F est un peu plus glamour avec ses cuissardes noires et une longue chevelure noire qui dépasse sous son masque, passons... Sa broche en forme de F est une arme secrète pour couper des trucs et des machins et surtout des liens quand un gangster ose l'attacher. Elle dispose de quelques armes secrètes dissimulées dans son costume mais ses seuls réels pouvoirs sont : un cerveau bien fait, une méthode bien huilée style Sherlock Holmes (beaucoup de documentation, beaucoup de mémorisation, beaucoup de connaissances).

Elle est aussi experte en combat rapproché, téméraire, insolente. Ne redoutant jamais la lutte physique et appréciant la lutte verbale grâce à un humour sarcastique et piquant. Il lui faut bien tout ça pour lutter contre ses ennemis notamment le Furet et ses acolytes, le prince Alpaga, toujours tiré à quatre épingles et Bulldozer, le gros bourrin qui ne se lave jamais, ou encore le Masque d'argent, autre personnage de méchant machiavélique.

Plus de 50 aventures !

La première aventure de Fantômette imaginée par Georges Chaulet est parue en 1961 et s'intitulait Les exploits de Fantômette. Puis ont suivi une cinquantaine d'autres romans : 51 ou 52 selon les sources, ce n'est pas bien clair. Le dernier volume signé de G. Chaulet date de 2006, 45 ans après le premier !

Au départ publiés dans une collection aujourd'hui disparue appelée "Nouvelle Collection Ségur" (1961-1963), les romans ont ensuite été publiés dans la collection "Bibliothèque Rose" des éditions Hachette, qui ont tous la particularité de contenir le nom "Fantômette" dans le titre. Les romans ont été illustrés par Jeanne Hives et Josette Stéfani.

Hachette lance une bande dessinée dans les années 1980, illustrée par François Craenhals (avec qui G. Chaulet collabore pour la série BD Les 4 As) puis par Endry, mais la série n'a pas beaucoup de succès alors que les romans cartonnent.

Plusieurs adaptations télévisées ont vu le jour :

  • une série de 21 épisodes en 1992-1993 qui s'éloigne pas mal de la série imaginée par G. Chaulet.
  • une série d'animation de 26 épisodes en 2000 qui s'éloigne encore plus de l'univers des romans en le modernisant pour plaire aux téléspectateurs des années 2000.

A noter aussi que le personnage de Fantômette a été adapté à l'étranger et les romans traduits dans de nombreux pays.

Il existe un site sur Fantômette : Mille Pompons.

 

Commenter cet article

Schlabaya 08/11/2015 16:41

J'adorais Fantômette, et je l'aime toujours ! Les anciennes éditions cartonnées des années 70, illustrées par Jeanne Hives et Josette Stéfani sont mes préférées (je les rachète pour mes enfants), j'aime aussi la toute dernière édition, illustrée par Laurence Moraine (non-professionnelle remarquée pour ses œuvres de "fan-art" sur le site de Mille Pompons, justement). Un dernier Fantômette ("Les secrets de Fantômette") a été publié en 2011, il comporte de nombreuses rubriques informatives sur l'univers de l'héroïne masquée, et aussi un roman, le tout dernier, "Fantômette amoureuse", où notre héroïne, parvenue à l'âge adulte, résout sa dernière énigme.

Le Point de Suspension 09/11/2015 08:48

Votre commentaire complète utilement mon article. Merci.
Personnellement, à cause de la nostalgie liée à l'enfance probablement, j'ai du mal à voir vieillir les héros qui l'ont bercée et "Fantômette amoureuse" m'intéresse assez peu... de même que "Alice Roy, mariée, 2 enfants, un chien" ou "Le Club des Cinq trouve du boulot" !!! Même si c'est toujours le même auteur qui écrit.
C'est un peu comme les suites à Orgueil et préjugés : si c'est une parodie irrévérencieuse, ça peut être drôle mais quand ça se prend au sérieux c'est triste à périr.
Cordialement...

flou 29/09/2015 20:25

Que de souvenirs! J'étais fan de fantomette et j'ai toujours quelques exemplaires chez mes parents!

Le Point de Suspension 30/09/2015 10:40

Idem pour moi ! Dans la maison parentale, on a toujours les vieux Fantômette des années 1970 de ma grande soeur (qui ne les prêtait pas volontiers !).