Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Menu
Gargantua

Gargantua

 

giant

 

 

Gargantua est un géant issu d’une famille royale : son père, Grandgousier est roi et sa mère Gargamelle est fille de roi.

 

 

 

 

 

 

 

 

Naissance démesurée

 

Gargamelle l’a porté onze mois avant de le mettre au monde… par l’oreille (comme elle avait trop mangé elle avait bu une potion qui lui avait bouché les orifices du bas, le bébé dut se frayer un chemin jusqu’à un orifice en haut). Son nom a été trouvé par Grandgousier qui,  voyant que son fils avait une énorme capacité à boire (pas de l’eau), s’écria  « Que grand tu as (le gosier) ! ». 

 

Jeunesse hors norme

 

Pendant cinq ans ses principales occupations sont manger, boire et dormir. Et peloter ses gouvernantes. Puis il apprend l’alphabet et l’écriture, lit des ouvrages théologiques et fait diverses expériences dont la plus notable est de déterminer ce qui conviendrait le mieux pour se torcher le derrière. Mais comme cette éducation ne plaît pas à son père (un bourrage de crâne pendant des années), il envoie le jeune géant à la Sorbonne afin qu’il puisse vraiment recevoir une éducation qui fera de lui un gentilhomme. Il part donc avec son nouveau précepteur Ponocrates.

 

Après un long voyage pendant lequel il mange et boit beaucoup, il arrive à la ville où il noie derechef quelques milliers de gens sous un jaillissement d’urine (« nous sommes baignés par ris » s’exclament les habitants donnant ainsi son nom à la ville). Gargantua continue ses blagues (vole les cloches de Notre Dame, délit pour lequel il doit payer une amende). Puis attaque sérieusement ses études. Tôt levé, il lit, étudie l’architecture, la botanique, l’histoire, l’astronomie, les sciences, la musique, … tout cela accompagné d’activités sportives (équitation, natation, tir, lancer de tout un tas de trucs, etc.). Il a beau être gros, grand et fort, capable de détruire n'importe quoi ou n'importe qui d'un revers de paluche, mais rien ne le dispensera d’être un écolier appliqué et attentif sous la surveillance de Ponocrates, pédagogue accompli.

 

Âge mûr sage

 

Mais Grandgousier le rappelle à la maison pour l’aider à combattre le roi Picrochole, son voisin et ami. Picrochole lui a déclaré la guerre à la suite d’une simple querelle de paysans, un prétexte pour donner libre cours à son avidité. Gargantua s’illustre au combat par son habileté et son intelligence. Avec son compagnon, le moine Jean des Entommeures, qui s'est distingué lui aussi pendant la guerre, il fonde l’abbaye de Thélème, véritable petit paradis sur terre, dont la devise est « Fay ce que vouldras ». Tout un programme !

 

Gargantua est le personnage du roman de Rabelais (1534) parfois ridicule, amusant, un peu niais au début et pourtant capable de devenir fin, capable, humaniste et honnête homme. Une métaphore du XVIème siècle renaissant ?