Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Menu
Pierre Sogol

Pierre Sogol

 

rappel.png

Au 37 rue des Patriarches, on n’entre pas simplement par la porte et on ne monte pas dans les étages par l’escalier. Il faut faire de l’escalade par l’extérieur. Quand la visite est finie, on redescend par la fenêtre en rappel le long d’une corde. Pierre Sogol vit là.

Homme de science et passionné de grimpe

Grand, sec, moustachu, crépu, c’est un homme calme et érudit qui gagne sa vie en inventant des trucs et des machins pour différentes entreprises et en donnant des cours d’alpinisme dans son immeuble. Il occupe un appartement mansardé qu’il a transformé en centre d’entraînement du corps et de l’esprit. Mais ce n’est pas un gourou, ni un coach à la manière moderne, c’est seulement un homme qui apprend à d’autres ce qu’il sait et ce qu'il aime : les sciences et la montagne. Sogol est l’anagramme de logos, surnom que lui ont donné les frères de l’ordre religieux auquel il a appartenu jadis, à cause de son esprit logique qui cherche inlassablement le lien de cause à effet.

A la recherche du mystérieux Mont Analogue

Ce que Pierre Sogol veut à présent c’est trouver le Mont Analogue, une montagne inaccessible, plus haute que toutes les montagnes connues, un mont qui unit la terre au ciel. C’est pour trouver cette fabuleuse montagne qu’il invite quelques amis savants, artistes, férus d’alpinisme à l’aider et à organiser une expédition. Ainsi avec sept compagnons, il embarque sur « L’Impossible » après des calculs complexes ayant permis de localiser leur destination, que seule une courbure de l’espace cache aux yeux des mortels.

Un récit de montagne et d'aventure qui détonne

Trouveront-ils ce qu’ils cherchent ? Réponse dans le court et étonnant récit de voyage de René Daumal, le Mont Analogue (Editions Gallimard). Sous-titré « Roman d’aventures alpines non euclidiennes et symboliquement authentiques », le livre a été écrit entre 1939 et 1943 alors que l’auteur était gravement atteint de la tuberculose. Inachevé à la mort de Daumal en 1944, c’est un roman ironique, plein d’humour et qui laissera aux esprits imaginatifs et bourlingueurs le loisir de terminer l’histoire de Pierre Sogol…