Monsieur Blaireau

Publié le par Le Point de Suspension

blaireau.jpg
M. Blaireau est un solitaire. Il n’aime ni être dérangé chez lui à l’improviste, ni aller chez les autres. Il déteste les mondanités, les invitations et les assemblées. C’est pourquoi on le voit rarement. C’est aussi la raison pour laquelle il vit très retiré dans un terrier au fond de la Forêt sauvage.
 

Un solitaire accueillant

Sa demeure est immense et pleine de dédales, très simple et défraîchie mais chaleureuse et bien équipée. Et, s’il n’apprécie pas vraiment les visites, M. Blaireau sait se montrer accueillant pour les nécessiteux. Ainsi, quand ses amis M. Taupe et M. Rat, perdus dans la Forêt sauvage par temps de neige, arrivent chez lui par hasard, il ne les met pas à la porte (même s’ils le réveillent en pleine hibernation sans le faire exprès) et les accueille de son mieux.

Bourru mais toujours là en cas de besoin

Bourru, il n’a pas vraiment de bonnes manières et se montre souvent direct et abrupt : il est du genre à appeler un chat un chat et n’hésite pas à secouer son troisième ami M. Crapaud quand ce dadais se met dans des situations impossibles. Toutefois il a bon cœur.
Sage, il pense qu’il « faut vivre et laisser vivre ». En tout cas il ne se soucie guère de ce que font les autres ou de ce qu’ils pensent de sa personne. Mais on peut compter sur lui en cas de pépin car il est fiable, ne s'investit jamais à la légère et tient toujours ses engagements. Ses amis ont pour lui un grand respect et une certaine retenue comme envers un père ou un grand frère pour qui on aurait une grande admiration.

 

M. Blaireau est un des quatre héros du livre de Kenneth Grahame Le Vent dans les saules  (1908) et sûrement le plus ronchon.
Pour en savoir plus, lisez les articles sur les trois autres personnages du livre : Crapaud, Rat et Taupe
 
 
 

 

Commenter cet article