Albine

Publié le par Le point de suspension

 

fleur.png

Blonde jeune fille de 16 ans, Albine vit comme une sauvageonne ingénue dans un immense jardin sauvage, le Paradou. « Elle avait une jupe orange, avec un grand fichu rouge attaché derrière la taille, ce qui lui donnait un air de bohémienne endimanchée. Et elle continuait à rire, la tête renversée, la gorge toute gonflée de gaieté, heureuse de ses fleurs, des fleurs sauvages tressées dans ses cheveux blonds, nouées à son cou, à son corsage, à ses bras minces, nus et dorés. Elle était comme un grand bouquet d’une odeur forte. »

 

De la mignonne petite orpheline devenue sauvageonne...

 

Elle est arrivée chez son oncle Jeanbernat quand elle avait 9 ans, après la mort de son père. Petite pensionnaire, elle avait appris le piano, la lecture, la broderie, l’art de porter de jolies toilettes et tout ce que les petites demoiselles de la bonne société doivent apprendre. Mais elle a vite oublié ses connaissances et ses bonnes manières chez son oncle, gardien d'une grande propriété quasi à l'abandon, vieil original, partisan d'une éducation libre laissant se développer les enfants selon leur tempérament. Tombée amoureuse du jardin luxuriant dans lequel elle passe tout son temps comme une enfant des bois, elle n’a fait qu’un passage éclair dans une école de quelques semaines sans que son oncle s’en rende compte. Mais quand il s’est aperçu qu’elle allait à l’école en douce, il est venu la récupérer pour la "relâcher" dans le Paradou.

 

... à la belle jeune femme amoureuse

 

A 16 ans, quand Albine rencontre Serge Mouret, le jeune curé des Artaud, petite village provençal, elle est donc une belle jeune fille, féminine, solitaire et indomptée, mais naïve et innocente également. Elle tombe amoureuse de Serge, qui pour elle est un homme comme les autres et qui n’a pas de statut particulier dû à sa soutane. Elle se montre une  infirmière dévouée quand il tombe malade et va éveiller le jeune homme au plaisir des sens après sa guérison. Après avoir été quittée par Serge elle tâche de renouer avec lui mais il la repousse avec froideur. Ce qu’elle ne comprend absolument pas dans sa vision simple des choses : ils s’aiment donc ils devraient être ensemble. Il la rejoint plus tard mais cette fois c’est elle qui le chasse de son paradis végétal parce qu’elle comprend qu’il ne l’aime pas. Albine, désespérée, se laisse mourir, ensevelie, asphyxiée, sous les fleurs amassées dans sa chambre, sans savoir qu’elle porte un enfant de Serge.

 

 

Personnage crée par Emile Zola dans La Faute de l'abbé Mouret, Albine est indissociable de son amoureux Serge, telle une Eve pour son Adam ou une Virginie pour son Paul. Son prénom fait penser au latin "albus" qui signifie blanc et par extension la pureté. 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article