Jay Gatsby

Publié le par Le point de suspension

 

five_thousand_dollar_bill_US_1918.jpg

On dit qu’il est le neveu du Kaiser, qu’il a tué un homme autrefois, que c’était un espion pendant la Première Guerre Mondiale pour le compte des Allemands, qu’il a étudié à Oxford, que c’est un bootlegger. Tout le monde (c’est à dire les riches oisifs de la haute société de la côte Est des Etats-Unis) parle de Jay Gatsby, un jeune millionnaire. La rumeur court sur le mystérieux personnage mais la seule chose dont on est sûr c’est qu’on ne sait rien !


Bringue chez les riches

 
Il vit dans une énorme bâtisse située à West Egg sur le détroit de Long Island tout près de New York. Dans cette espèce de château extravagant couvert de lierre entouré de pelouses et de jardins immenses, doté d’une piscine en marbre, le fortuné Gatsby donne des fêtes somptueuses pendant cet été 1922, où les pique-assiettes mondains s’adonnent à l’absorption de champagne et de cocktails, au pillage des buffets surchargés en dansant au son d’un orchestre (et sûrement en massacrant la pelouse et les massifs à coup de talons aiguille). On vient en effet aux parties de Gatsby sans y avoir été invité : on connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui vous présente au maître de maison, ou pas d’ailleurs, peu importe.

 

De la poudre aux yeux ?

 

Gatsby dit avoir étudié à Oxford, avoir fait la guerre, avoir beaucoup voyagé en Europe, être le fils de gens riches du Middle West. Et même s’il parle par lieux communs et semble mentir à pleins tuyaux comme si ses histoires sortaient d’un magazine, une médaille de guerre et une photo d’étudiants oxfordiens sur laquelle il figure semblent prouver la véracité de ses dires.

Agé de 31-32 ans, élégant mais frustre, il use d’un langage si recherché qu’il en est un peu ridicule. Surtout, est agaçante sa manie d’appeler tout le monde « vieux frère ». Pourtant c’est un homme attirant qui peut d’un sourire vous faire sentir important, vous faire croire qu’il vous connaît et vous comprend.

 

Un imposteur ou...

 

En réalité c’est le parfait parvenu. James Gatz est le fils de fermiers pauvres dont l’ambition et l’imagination sont tellement délirantes qu’il rêve tout éveillé à son avenir : fortune et gloire loin de Papa et Maman. A 17 ans, sa route croise celle de Dan Cody, un milliardaire influençable à qui il se présente sous le nom de Jay Gatsby et qui l’engage sur son yacht. Pendant cinq années il accompagne Cody partout et lui sert d’homme à tout faire, tout en commençant à bâtir sa propre façade d’homme du monde. En 1917 il rencontre une jolie fille du Sud, superficielle et snob dont il tombe amoureux mais il part à la guerre laissant Daisy derrière lui. Entre son retour de la guerre et 1922 alors qu’il s’enrichit dans le trafic d’alcool, il n’a de cesse de retrouver Daisy et de la reconquérir (elle s’est mariée de son côté avec Tom Buchanan).

 

... simplement un homme égaré ?

 

Derrière toute cette façade de cinéma le désir de Gatsby est donc tout simple : revoir la femme qu’il aime depuis 5 ans. Mais il idéalise tellement Daisy qu’il ne peut simplement l’inviter à ses soirées si peuplées même s’il se sert d’elles comme un appât. Ce qu’il veut c’est faire revivre le passé et retrouver l’harmonie qui existait entre Daisy et lui au temps où ils se connaissaient dans le Sud. Seulement il est impossible de faire revivre le passé et l’histoire se termine de manière tragique pour cet homme seul, sentimental et sensible, fidèle à ses rêves mais qui tâche de les réaliser avec de l’argent mal acquis et des mensonges, de manière infantile et irréaliste. Le contexte d’une société bourgeoise superficielle, désenchantée par la guerre, qui n’est intéressée que par l’argent et les plaisirs instantanés n’aide pas Gatsby qui comprend à ses dépens que l’argent n’achète pas tout et qu’il peut avoir au contraire une grande puissance de destruction.

Qui est Gatsby ? « Rien qu’un homme qui s’appelle Gatsby » dit un personnage au début du livre.

Gatsby le Magnifique (The Great Gatsby) est un roman écrit par Francis Scott Fitzgerald et publié en 1925. S’il n’a pas eu un grand succès à sa parution, le livre est devenu par la suite un classique de la littérature nord-américaine et a été adapté plusieurs fois au cinéma. L’adaptation la plus connue est celle qui met en scène Robert Redford dans le rôle de Gatsby et Mia Farrow dans celui de Daisy : Gatsby le Magnifique réalisé par Jack Clayton (1974). Et depuis 2013, un nouveau visage est donné à Gatsby, celui de Leonardo DiCaprio.

A noter également qu'une nouvelle traduction, effectuée par Julie Wolkenstein, a été éditée par les éditions P.O.L. sous le simple titre Gatsby en 2011.

 

 

 

 

Commenter cet article

X 20/07/2014 15:31

il ne peut être qu'un simbole de réussite pour tous. Il a battit un empire pour une femme.

X 20/07/2014 15:28

C'est article est simplement ridicule. Gatsby est bien plus qu'un petit traficant d'alcool qui a des rêves iluminer.

Il est