Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Menu
Argan, le Malade imaginaire

Argan, le Malade imaginaire

Le-malade-pas-si-imaginaire.pngAprès la lecture d'un prologue à la gloire de Louis XIV (chanté par des bergers sautillants), il suffit de lire les premières lignes de l'acte I, scène I, pour savoir de façon certaine que le trou de la Sécu, c'est lui ! Argan, à lui tout seul, a fait exploser les dépenses médicales et enrichi les pharmaciens. Quoiqu'il soit un peu radin quand même et donc guère disposé à donner son argent aux apothicaires : si le prix des médications continuent d'augmenter, il se pourrait bien qu'il cesse d'être malade...

 

Un vieux pénible agaçant ?

Argan a environ une cinquantaine d'années. Sa première épouse est morte et il s'est remarié avec une jeune femme nommée Béline, cupide et ambitieuse. De son premier mariage, il a deux filles : Angélique, en âge de se marier à son tour et Louison, encore enfant. Argan est assez riche, sa fille est donc un bon parti mais Béline voudrait bien la coller dans un couvent pour mettre la main sur l'argent de son mari.

Argan a également un frère, Béralde, avec qui il a d'excellentes relations même si leurs avis divergent. Précisons que Béralde a assez bon caractère pour supporter un Argan pas toujours supportable ! En effet, Argan a un caractère assez difficile. Évidemment il n'est pas aussi affreux que le décrit Béline : "un homme incommode à tout le monde, malpropre, dégoûtant, sans cesse un lavement ou une médecine dans le ventre, mouchant, toussant, crachant toujours, sans esprit, ennuyeux, de mauvaise humeur, fatiguant sans cesse les gens, et grondant jour et nuit servantes et valets."

Mais tout dans ce portrait sévère n'est pas tout à fait faux. Argan est en effet souvent de mauvaise humeur, gronde fréquemment sa fidèle domestique Toinette. C'est un impatient qui écoute peu les autres et il est souvent brusque et soupe au lait. Il passe l'essentiel de son temps à se persuader lui-même qu'il est malade et à prendre des médecines.

Sa seule maladie ne serait-elle pas l'hypocondrie ?

Argan est hypocondriaque, il se croit infirme et mal portant. Il mesure son bien-être au nombre de lavements et autres remèdes qu'il s'administre : un mois avec vingt lavements au lieu de douze est un mois où il se sent beaucoup mieux. Sa vie tourne donc naturellement autour de son médecin, le docteur Purgon et son pharmacien Fleurant. L'idéal pour lui serait d'avoir un médecin à demeure d'où son désir de voir sa fille Angélique épouser cet imbécile de Thomas Diafoirus, le toubib, fils du docteur Diafoirus.

Comme tous les faux patraques, il aime à se faire plaindre. Et avec sa jeune épouse auprès de laquelle il roucoule des mots d'amour, il semble être le cas typique du vieux barbon épousé par une mégère pour son argent et soumis aux volontés et aux minauderies hypocrites de l'affreuse bonne femme. Autant dire qu'Argan est ridicule : moqué par sa femme, pressuré par son médecin et son apothicaire alors qu'il est en parfaite santé, manipulé par Toinette, son impertinente et lucide servante, il semble habité entièrement par son idée fixe ("je suis mala-deuh, complètement mala-deuh").

Ou alors simplement l'angoisse existentielle ?

Pourtant Argan n'est pas l'imbécile que l'on pourrait croire au premier abord. Certes c'est un homme qui a des faiblesses et certains travers égotistes mais, s'il était si mauvais ou vicieux, serait-il autant aimé par ses filles et par Toinette ? En effet, on se rend bien compte qu'Angélique et Louison lui sont attachées et que Toinette, qui semble si effrontée, essaie de l'aider au lieu de l'enfoncer dans son hypocondrie.

Argan n'est pas méchant, il est terriblement angoissé en réalité. C'est un perpétuel inquiet qui recherche l'affection des siens et l'attention des autres par ses jérémiades. Béline, dont il serait en droit d'attendre de la tendresse et de la chaleur, profite de cette faiblesse pour son profit personnel et l'appelle dédaigneusement "mon fils" tandis que Toinette et Béralde essaient avec leurs moyens propres de lui faire entendre raison.

De la raison, Argan n'en manque pas : il n'est pas dupe quand l'apothicaire essaie de l'arnaquer en pratiquant des prix trop élévés par exemple. Il est assez rusé. Mais sur le plan affectif, il se comporte avec immaturité et égoïsme. Au fond c'est plutôt un brave homme un peu colérique, impatient et ronchon qui, pour son malheur et celui des autres, fait une fixation sur sa santé. Sans doute comme bien des gens, Argan est simplement terrifié par l'idée de sa mort future.

Le dernier Molière

Argan est le personnage de la toute dernière comédie de Molière Le Malade imaginaire. Ecrite en 1673, par un homme déjà malade (et marié à une jeunette pas toujours aimante), la pièce  reprend le thème déjà exploité par Molière, de la médecine et les médecins qui distribuent les potions sans guère se préoccuper des résultats. Le dramaturge profite de l'occasion pour égratigner et moquer le jargon universitaire traditionnel. Il nous donne à voir en tout cas un personnage plus complexe qu'il n'y parait et qui ne correspond pas forcément à la caricature qu'on en a fait souvent : celle d'un bouffon égoïste et grotesque, ne prêtant qu'au rire et à la moquerie. Argan est bien un personnage humain.

Le Malade imaginaire est une comédie-ballet en trois actes (avec des intermèdes musicaux) jouée par la troupe de Molière avec Molière lui-même dans le rôle d'Argan. C'est son dernier rôle : pendant une représentation, Molière se sent mal, il est ramené chez lui en urgence et meurt peu après (il ne meurt pas sur scène contrairement à ce qui est souvent dit et cru).

Impossible (et pas très utile) de donner ici la liste très très longue des adaptations théâtrales, cinématographiques, etc. de la pièce. Le site  Tout Molière peut compléter la documentation.