Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Menu
Hiroshi Nakahara

Hiroshi Nakahara

 

boy_dad.png

 

Hiroshi Nakahara n'est pas franchement un homme admirable, ni héroïque. C'est un homme d'aujourd'hui, 48 ans, marié, père de famille au visage fatigué, buvant trop, travaillant trop, se déplaçant sans cesse entre son bureau et son domicile, entre son bureau et divers lieux de réunions. Il ne prend pas le temps de s'occuper de lui-même et encore moins de ses deux filles dont il ignore à peu près tout.

 

 

 

 

Retrouver son adolescence : un cauchemar ?  

 

Alors qu'il se prépare, avec sa gueule de bois, à prendre un train pour rentrer à Tokyo après un déplacement professionnel et une soirée très arrosée, il se passe une chose étrange en gare de Kyoto. S'est-il trompé de train ? S'est-il endormi et rêve-t-il ? Toujours est-il qu'il se retrouve dans un train pour Kurayoshi, sa ville natale. Débarqué là de manière contrainte, il se rend compte qu'il a deux heures à attendre avant de reprendre un train pour Tokyo. Il part marcher dans la ville et un peu comme un somnambule, se rend au temple de Genzen où se trouve la tombe de sa mère qu'il a perdu 23 ans plus tôt. Là, alors qu'il est perdu dans ses pensées, un nouvel événement étrange survient : il se "réveille" dans le corps de l'adolescent qu'il était 34 ans plut tôt mais avec ses pensées, ses souvenirs, sa maturité d'adulte. Un présent incroyable lui est offert : la possibilité insensée de revivre une partie de son adolescence et de comprendre un événement très important qu'il n'avait jamais compris jusqu'alors. 

 

Une chance inespérée

 

L'année de ses 14 ans, le père de Hiroshi est parti. Il n'a plus jamais donné signe de vie. Hiroshi ignore même s'il est encore vivant alors que lui s'est marié, a eu des enfants. A présent qu'il est revenu à l'âge de 14 ans, pourra-t-il comprendre pourquoi son père a disparu, voire même l'empêcher de disparaître. Ce n'est en effet pas un hasard s'il est "revenu" dans le passé juste quelques semaines avant la date de la disparition de son père. Au départ, Hiroshi est très perturbé par ce qu'il vit. Il pense et agit comme un quadragénaire alors qu'il est censé se comporter comme un collégien, aller à l'école, obéir à ses parents et à sa grand-mère, s'occuper de sa petite soeur qui le trouve bizarre. Et comme c'est un alcoolo dans sa "vraie" vie, il a du mal à résister à l'alcool et se prend une claque parce qu'il rentre ivre à la maison. Il se prend à aimer cette vie dont il gardait pourtant un piètre souvenir : ennui en classe, monotonie. Mais étant donné qu'il est un adulte au fond de lui et qu'il agit comme un adulte le ferait, il a fâcheusement tendance à changer le cours des choses. Ses nouveaux "14 ans" ne sont pas les mêmes "14 ans" qu'il a déjà vécu. Or changer le passé, c'est changer l'avenir. redeviendra-t-il le Hiroshi employé, marié, père ? 

 

Comprendre enfin ses parents, qui n'en a rêvé ?

 

Hiroshi épie les faits et gestes de son père, le suit pour tenter de comprendre pourquoi il s'apprête à quitter sa famille. Il se renseigne pour connaître son histoire familiale et apprend que sa mère a été mariée une première fois à un jeune homme qu'elle aimait depuis l'enfance mais qui est mort à la guerre. Son second mariage est une union de circonstances, sans amour. Hiroshi réalise que ses parents n'étaient pas fait pour rester ensemble et que son père se sentait à l'étroit dans cette vie qu'il n'avait pas vraiment choisie.

 

Comprendre le passé de ses parents lui permet de mieux se connaitre lui-même et de prendre conscience que lui aussi est en train d'abandonner sa famille en fuyant dans l'alcool, les sempiternels déplacements, le travail. Son rêve secret est de plaquer femme et enfants comme son père l'a fait avant lui.

Hiroshi ne parvient pas à retenir son père. Il ne réussit pas à changer le passé. En revanche, quand il se réveille dans le cimetière dans sa peau d'homme de 48 ans, il peut changer son avenir et revenir auprès des siens pour construire ce qu'il n'avait pas pu construire jusque-là.

 

Un manga littéraire

 

Les prix littéraires ont plu sur Quartier Lointain de Jiro Taniguchi ! Ce manga, paru au Japon en 1998, est publié en France chez Casterman en 2002-2003 (deux volumes) a été adapté au cinéma en 2010 par Sam Garbarski. En noir et blanc, le fin dessin de Taniguchi nous entraine dans une histoire émouvante entre réel et fantastique.

 

Voir ici la présentation d'Olivier Barrot dans Un livre, un jour.