Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Menu
Juliette Capulet

Juliette Capulet

Romeo-et-Juliette.jpg

On oublie souvent à propos de Juliette Capulet que c'est une très jeune fille, presque encore une enfant puisqu'elle n'a pas encore 14 ans quand elle rencontre Roméo. Certes dans son monde, on marie les filles très jeunes, sa propre mère s'étant mariée elle aussi vers cet âge-là mais tout de même gardons à l'esprit la jeunesse de notre héroïne.

Les deux familles ennemies

Juliette est la fille unique du couple Capulet, riches notables de Vérone. Son père la considère comme son plus précieux trésor car Juliette est accomplie et très jolie. De plus, c'est une adolescente plutôt sage et obéissante qui ne songe encore pas au mariage et encore moins à batifoler jusqu'à ce qu'elle fasse la connaissance de Roméo Montaigu (ou Montague) lors d'une soirée donnée par les Capulet. Elle se lâche ce soir-là la petite Juliette : non seulement elle accepte de se laisser embrasser par un inconnu masqué mais elle réclame d'être embrassée de nouveau ! Chipie ! Elle pense mourir s'il s'avérait que le gentilhomme soit marié. Heureusement il n'a pas d'autre engagement amoureux (enfin presque, il était bien fou de Rosaline mais il l'a totalement oubliée dès qu'il a vu Juliette). Hélas il appartient à la famille rivale, les Montaigu, ennemis de longue date des Capulet (mais pourquoi donc ? on ne sait pas). Cela n'arrête pas la jolie Juliette qui repousse le prétendant que ses parents agréent et qui , la nuit même de la rencontre avec Roméo, lui propose le mariage !

L'amour au-dessus des bonnes manières

Juliette, à cet instant n'est plus la fillette à sa maman, elle est une femme qui prend son destin en main et "adieu, adieu cérémonie ! " (ou "Adieu mes bonnes manières" selon les traductions). Elle est alors une femme décidée, passionnée, qui ne craint qu'une chose, perdre Roméo. Elle sait bien qu'elle est un peu trop rapide en besogne mais elle affirme ne pas agir à la légère, n'être pas frivole. En tout cas elle assume ses choix et , face à ses proches, elle tient bon. En ceci elle est admirable. On peut lui reprocher son audace, son coeur trop vite épris mais sa constance et sa fermeté alors que tout s'oppose à son amour pour un homme haï par ses parents, font d'elle une héroïne véritable.

On l'a dit, elle est consciente de sa précipitation mais pour elle, qui fonctionne à l'instinct et pour qui l'amour  est au-dessus de tout, mourir par amour lui parait évident. Oh ! Elle n'est pas mièvre, ni cucul, ni pathétique, elle est heureuse, elle est sereine, elle vit cet amour comme une grande joie contre laquelle n'existe aucun obstacle. D'ailleurs elle se révèle dotée d'un sens des réalités qui lui permettrait d'abattre tous les murs, sauf qu'elle mésestime la haine des deux familles, cette haine qui lui sera fatale car une rixe entre les deux familles prend un tour dramatique quand son cousin Tybalt est tué par Roméo et que ce dernier est banni de la ville par le prince de Vérone. Cet exil semble à Juliette et à Roméo pire que la mort : pour la jeune fille c'est comme un veuvage, quelques heures seulement après son mariage secret et pour le jeune homme la situation est tellement désespérée qu'il en perd son bon sens, ce que ne manqueront pas de lui faire remarquer la nourrice de Juliette et le frère Laurent venus le secouer. Mais de toute manière tout est perdu, le sort se ligue contre les amants et une méprise tragique aboutit à leur mort.

Shakespeare n'a pas inventé Juliette !

Juliette n'est pas sortie de l'imagination de William Shakespeare mais de celle de Luigi da Porto, un auteur italien de la fin du XVème siècle-début du XVIème siècle qui lui-même était inspiré par un recueil intitulé Il Novellino écrit par Masuccio di Salerno en 1476. Le thème de l'amour entre deux jeunes gens issus de famille qui se haïssent n'est pas nouveau au XVème siècle, il apparait bien plus tôt. Mais quoiqu'il en soit c'est la Juliette de Shakespeare qui nous intéresse ici, l'héroïne de la pièce fameuse "Roméo et Juliette" qui aurait été écrite vraisemblablement entre 1595 et 1597 par le dramaturge anglais.

Il existe tant de versions différentes et d'adaptations de la pièce qu'il est inutile de surcharger cet article en les citant toutes. Que les curieux se réfèrent à l'article de Wikipédia Roméo et Juliette entre autres sources.

Nous nous contenterons de citer une très bel album pour enfants aux Editions NordSud : Roméo et Juliette d'après Shakespeare de Barbara Kindermann et Christa Unzner, laquelle signe des illustrations délicates d'une grande beauté (livre paru en 2006).Ou, pour ceux qui seraient définitivement fâchés avec le théâtre, un présentation sous forme de bande dessinée en texte intégral, collection Commedia, chez Vents d'Ouest.