Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Le Point de Suspension ~~ Les personnages littéraires

Menu
Mattie Ross

Mattie Ross

 

Mattie Ross

 

 

Mattie Ross est une dame mûre restée célibataire, autrement dit une vieille fille, même si on n'utilise plus vraiment cette expression. Indépendante, elle a mené sa barque de manière assez volontaire et intelligente pour devenir riche et respectée.

 

 

 

 

Une vie bien remplie

Elle ne s'est pas mariée parce qu'elle n'en a pas pris le temps, trop à faire dans une seule vie ! Son bras amputé et la charge de sa vieille mère auraient pu éloigner les prétendants certes, mais sa fortune aurait pu les attirer. Toutefois, c'est plutôt son caractère et son orgueil qui l'ont rendue solitaire. Solitaire mais pas malheureuse. Mattie n'a pas le temps non plus d'être malheureuse.

Mais avant de devenir une vieille banquière presbytérienne manchotte, Mattie a été une jeune fille. Entre la fille Mattie et la Mattie adulte, peu de différence cependant : toujours une volonté de fer, une sorte de franchise naïve mêlée à une lucidité et à une perspicacité étonnante, un pragmatisme à toute épreuve. Non, Mattie ne change guère avec le temps, elle a toujours un cerveau et du courage, à 14 ans comme à 50 ans. Et elle restera toujours une redoutable négociatrice âpre au gain et près de ses sous. D'ailleurs c'est elle qui s'occupe des comptes dans la famille.

 

De la graine d'héroïne

A 14 ans, Mattie vit dans un monde, le Far West des années 1870, où l'adolescence n'existe pas encore. Il faut grandir vite et quand on n'est plus tout à fait un enfant, il faut être un adulte. Pas de demi-mesure. Surtout quand votre père est abattu par un bandit, laissant votre mère veuve avec trois enfants jeunes, dont vous êtes l'aînée, et un ranch à s'occuper. Comme la mère de Mattie ne semble pas de taille à s'occuper des affaires familiales, la petite Mattie va veiller à ce que l'assassin de son père soit arrêté. C'est ainsi qu'elle s'embarque dans une aventure rocambolesque qui va l'emmener dans la zone indienne en compagnie d'un marshall vieillissant et bougonnant, Rooster Cogburn, et d'un rancher texan séduisant nommé Laboeuf. Le premier, c'est Mattie elle-même qui l'a engagé, le second est à la poursuite du bandit depuis plusieurs mois et va se joindre à eux dans la chasse à l'homme pendant laquelle Mattie perd son bras et manque d'y laisser sa peau.

 

Tout le contraire d'une peste

Mattie Ross ne ressemble pas à son père : de son propre aveu, elle est "méchante" contrairement à son père qui était un homme bon et généreux. Elle est collet monté, raide, à cheval sur ses principes (sa ferme désapprobation vis à vis de l'alcool par exemple), elle est têtue,  fière, intraitable, orgueilleuse, exigeante, moralisatrice. Pour autant, Mattie n'est pas une peste au sens de gamine capricieuse, caractérielle et pénible à supporter. Si elle est entêtée, elle est aussi courageuse et tenace. Si elle débite des platitudes (souvent comiques involontairement) et manque totalement d'humour, elle est aussi directe, ne tourne pas autour du pot, a le courage de ses opinions et reste impassible face à des situations tout de même très déroutantes pour une fille de 14 ans. Certes elle est intraitable, sérieuse, peu chaleureuse mais elle est aussi digne, équitable, sans idées préconçues sur les gens.  Candide et blasée à la fois, elle prend les choses comme elles viennent sans à-priori, ni colère, ni sentimentalisme. Elle est carrée, Mattie Ross et c'est pour cela que le livre dont elle est l'héroïne s'appelle "True Grit" : cela signifie "fermeté de caractère" ou "détermination"  ou "vrai courage" en anglais. "To have true grit", c'est "avoir du cran". Et du cran, la jeune Mattie n'en manque certes pas, d'autant qu'elle n'est pas très aidée par ses deux acolytes.

 

Un chef d'oeuvre américain

True Grit est un roman de Charles Portis qui est publié en 1968. Dès sa sortie, il rencontre un grand succès critique et populaire aux Etats-Unis. Dans les années 70 déjà, il est étudié à l'école à l'instar d'un classique de la littérature américaine.

Il a été adapté en 1969 par Henry Hathaway avec John Wayne dans le rôle du marshall Rooster Cogburn et Kim  Darby dans celui de Mattie Ross. Le titre de ce film a été traduit en français par "Cent dollars pour un shérif".

De nos jours, il semble que l'industrie du cinéma ait décidé de ne plus traduire les titres donc le film d'Ethan et Joel Coen en 2010 s'appelle True Grit. Hailee Steinfeld  y joue une Mattie Ross très convaincante. Les éditions Le Serpent à Plumes ont édité en France la traduction du roman de Portis. A ne pas manquer !

 

D'autres articles sur le même sujet (les vieilles filles dans la littérature)

Lisbeth Fischer

Sonetchka

Félicité

 

Voir aussi : un article sur les livres de western et les romans de l'ouest américain