Mes publications

Publié par Le Point de Suspension

Fiche de lecture - Analyse - Résumé : Quinzinzinzili de Régis Messac

 

Le premier livre qui inaugure la collection "Étude d'un roman" porte sur le roman de Régis Messac au titre étrange : Quinzinzinzili.

« Quinzinzinzili » ? Terme à la fois musical et saugrenu. Un excellent titre et une sacrée trouvaille ! Un titre qui va comme un gant à un roman aussi bref et sec que singulier. Roman d'anticipation des années 1930, le livre de Régis Messac est en passe de devenir un classique de la science-fiction post-apocalyptique, très apprécié des amateurs du genre et redécouvert grâce au travail d'éditeur de L'Arbre Vengeur qui a proposé une nouvelle édition du texte en 2009. C'est en tout cas un roman qui marque son lecteur, un roman que l'on n'oublie pas facilement.

Livre disponible en version numérique sur :

Fiche de lecture - Analyse - Résumé : La Planète des singes de Pierre Boulle

 

Le second volume de la collection "Étude d'un roman" traite d'un roman très connu : La Planète des singes. Roman de science-fiction ?

Ce roman de Pierre Boulle paru en 1963 a encore bien des choses à nous dire...

Vous trouverez dans ce livre :
- une présentation de l'auteur Pierre Boulle, le contexte de la publication du roman
- une première approche du livre, sa structure
- le résumé de l'histoire
- une analyse de tous les personnages et de leurs relations
- une analyse du cadre spatio-temporel
- un commentaire stylistique et thématique de 2 extraits choisis
- des axes de lecture commentés : opposition Terre/Soror ; conscience/inconscience ; loyauté envers la science/envers son espèce ; humanité/animalité ; question de l'anthropomorphisme et de la civilisation ; le genre du roman (conte philosophique ? science-fiction ?)
- une bibliographie et webographie

Le livre peut être téléchargé sur

ou commandé en version papier, édition broché ici ou par courriel : skribili @ aol.com

Essai sur la science-fiction post-apocalyptique, Seul après la catastrophe analyse les thèmes du dernier homme sur Terre et de la fin du monde

 

Le mythe de Robinson Crusoé a été réutilisé de nombreuses fois dans la littérature, y compris dans la science-fiction post-apocalyptique qui met en scène des personnages après une catastrophe. Dans ce roman anglais classique du XVIIIe siècle et dans les robinsonnades à qui il a donné naissance par la suite, on rencontre la question de la survie dans des conditions difficiles, de la solitude, de l'identité et de la déshumanisation. Ces thématiques sont les mêmes dans les romans qui donnent une représentation du dernier homme dans un contexte de science-fiction post-catastrophe.

Trois romans singuliers (La Route, Cormac McCarthy, Le Dernier monde, Céline Minard et Moi qui n'ai pas connu les hommes, Jacqueline Harpman) vont nous permettre de montrer ce lien entre la robinsonnade et la SF post-apocalyptique. A travers ces trois récits, on pourra examiner comment le personnage principal, dernier humain sur Terre, survit dans un environnement et des conditions post-catastrophe devenus hostiles et complexes et comment il habite cet espace devenu nouveau pour lui, comment ce monde étrange et menaçant influe sur la question de l'identité humaine et comment la représentation littéraire du dernier homme survivant d'une catastrophe, son attitude face à l'événement ouvre une réflexion à caractère philosophique.

Le livre est disponible

Fiche de lecture - Analyse - Résumé : L'Île de béton de J.G. Ballard

En 1973, J. G. Ballard publie L'Île de béton, second volume d'un triptyque de science-fiction, « La Trilogie de béton ». Roman étrange et fascinant qui nous emmène dans un monde étrange, un entre-deux vague et indompté, un espace où le temps semble suspendu, où la nature le dispute à la civilisation, où l'homme est marginalisé et devient une sorte de rebut à l'instar des objets, des véhicules, des anciennes maisons qui le peuplent et qui pourrissent paisiblement. Là, le personnage principal échoue comme un Robinson Crusoé des temps modernes et là, il se retrouve dans un no man's land qui est comme l'île de Robinson, à la fois refuge et prison. A-t-il voulu échouer dans l'île de béton ou était-ce un accident, un naufrage involontaire ? Est-ce pour se perdre ou pour se retrouver que Robert Maitland, le protagoniste du roman, a gagné l'île et s'est fondu en elle ?

Le livre peut être téléchargé sur